Notre-Dame de Saint-Geniez

On ne sait rien de son importance, de son état ni même de l'époque de sa création au Moyen-Age. Première mention de son existence en 1030.

Elle est ruinée, au 16ème siècle, à l'occasion des conflits opposant protestants et catholiques, nombreux et violents dans la région.

En juin 1602, un évêque en tournée d'inspection constate la ruine de l'église et ordonne sa reconstruction immédiate.

En 1641, elle est en assez bon état. Puis, une suite affligeante de réparations, de remises en état plus ou moins conséquentes qui se succèdent pendant 3 siècles, frappe l'édifice jusqu'à nos jours.En cause : Instabilité du sous-sol ? Reconstruction hâtive ? Qualification des intervenants ?

L'édifice a cependant bénéficié, récemment, de 3 mesures d'importance concernant sa conservation : réfection complète de sa toiture, de celle du clocher et captage des eaux pluviales s'écoulant des toitures et ruisselant sur les espaces et chemins alentour.

Cependant un arrêté d'interdiction d'accès au public a été pris le 24/11/2006 suite à une visite des Bâtiments de France du 24/11/2006. La nouvelle municipalité a fait faire un diagnostic et un maître d'oeuvre a été désigné pour gérer les travaux de restauration.

L'église paroissiale de St-Geniez ou église Notre Dame des Groseilles est inscrite en totalité à l'inventaire des monuments historiques depuis le 10 juin 1993.

Quelques photos